Architectes et prescripteurs

Pourquoi choisir Diffazur ? Pourquoi croire en la technique du béton armé ? Nous avons posé quelques questions à des architectes et prescripteurs qui nous font confiance pour avancer avec eux sur les projets de rêve de leurs clients.

MARC BARANESS

Atelier Baraness + Cawker
Nice (06)
«Le plus intéressant était la flexibilité des dimensions, des proportions, des hauteurs, qui nous permettait d’insérer parfaitement la piscine là où nous voulions, parfaitement intégrée.»

Découvrez son interview en images.

Frédérique PYRA

Frédérique Pyra Architecte
Hyères (83)
«Je travaille régulièrement avec Diffazur pour leur sérieux et leur professionnalisme. A partir de mes dessins et de mon projet de piscine, ils prennent tout en charge sur le lot piscine, de la maçonnerie à la plomberie jusqu’au revêtement décoratif. Ceci évite les interfaces compliquées et c’est une garantie de pérennité.»

MARJORIE HUET

Les Maisons du Soleil
Mandelieu (06)
«Diffazur et Les Maisons du Soleil, une vieille histoire…C’est d’abord la qualité de la relation humaine et la proximité de nos valeurs. Puis au fil du temps, le sérieux, la pérennité et la tranquillité. Pour les Maisons du Soleil, difficile de recommander autre pisciniste !»

Jean – Pean DE PONFILLY

Awazu-Ponfilly Architectes
Paris (75)
«Ce que j’apprécie chez Diffazur, c’est la technique du béton projeté qui permet de faire toutes les formes que l’on veut. J’avais envie pour le jardin d’accompagner le terrain de courbes, en même temps de garder le volet roulant avec une partie rectangulaire et puis enfin ce que j’adore c’est le revêtement qui est vraiment très sensuel, très doux et très lumineux. C’est ce qui m’a fait choisir Diffazur ! »

Découvrez son interview en images.

Patrick DAUMONT

Architecte
Paris (75)
«Il fallait vraiment une piscine qui soit graphique et qui s’intègre complètement dans la nature, qui soit imaginée plus comme un bassin que comme une piscine. C’est pourquoi nous avons apprécié le choix des possibilités offertes par Diffazur. Nous souhaitions également que différentes générations puissent vivre dans la piscine sans se gêner.»