Piscine maçonnée

Avec l’avènement des grandes surfaces spécialisées en bricolage, la piscine maçonnée a émergé pour des particuliers souhaitant eux-mêmes réaliser leur bassin. Désormais, la piscine maçonnée est une solution vendue par définition, par les artisans maçons.Attention toutefois, cette piscine n’est pas une piscine en « béton armé » selon les normes AFNOR.

Piscine maçonnée : pas une vraie piscine en béton armé

La plus connue des techniques, la piscine maçonnée est une piscine en béton (constitués d’agglos ou de parpaings), à différencier de la piscine en béton armé (monocoque). La piscine maçonnée est une structure non étanche qui vous oblige à choisir le liner (poche plastique) pour revêtement. 

Avantages : piscine « réalisable » soi-même, ou avec l’aide d’un professionnel (artisan maçon)

Inconvénients : « béton d’apparence » (sans intérêt pour la structure), pas de choix de forme, pas de choix de revêtement

Peu de choix avec la piscine maçonnée

Les piscines maçonnées n’offrent aucun choix de revêtement si ce n’est un revêtement non adhérent plastique (liner ou membrane) limité dans les formes. Ce revêtement d’étanchéité plastique d’une épaisseur de moins d’un millimètre (entre 0,5 mm et 0,85 mm) qui doit assurer l’étanchéité est un élément d’usure, sujet au vieillissement, dont la durée de vie est variable. Vous pouvez éventuellement opter pour la mosaïque ou le carrelage pour habiller l’intérieur de votre piscine.

Les murs sont constitués d’agglomérés de ciment ou de polystyrène creux. Souvent utilisés lorsque qu’il est nécessaire que les murs aient du maintien par eux même (autoporteur type piscine en élévation par rapport au sol). Un enduit doit aussi être réalisé.